Rechercher

Cédric Aoun : La désillusion !


Image DR - Tous droits réservés

L’élection d’un nouveau Maire pour Triel-sur-Seine laissait espérer une nouvelle dynamique pour cette ville, endormie depuis trop d'années. Malheureusement l’action et le volontarisme annoncés ne sont pas au rendez-vous, en tout cas pour ce qui concerne les questions environnementales.

Plus grave encore, monsieur Aoun a été pris à plusieurs reprises en flagrant délit de mensonge et de mauvaise fois, ce qui ne laisse rien augurer de bon pour les années à venir.


Inaction et désintérêt dans le dossier du port à déchets


Depuis son élection en juillet 2020, RSNE a sollicité du Maire de Triel l’organisation d’un rendez-vous, afin, non seulement de connaître la position de la nouvelle municipalité sur ce vieux projet des années 90, mais également d’échanger sur les possibilités d’actions de la commune.


Après de multiples demandes de rendez-vous faites par téléphone (on ne compte plus le nombre), et 7 demandes adressées par courriels, force est de constater que l’association s’est trouvée face à un mur…

Pour rappel le projet de port à déchets de Triel a été annulé par les juges le 18 janvier 2018, mais Haropa Ports de Paris (le porteur de projet) s’obstine et a interjeter appel de la décision.


C’est dans ce contexte, que dès le 6 juillet 2020 RSNE a sollicité un rendez-vous avec monsieur Aoun, sans résultat malheureusement.

L’association n’étant pas du genre à se décourager facilement, son Président, Anthony Effroy, accompagné de sa Vice-présidente, Corinne Bonnafoux, se sont rendus sur le marché de Triel le samedi 27 mars 2021, car aux dires des observateurs locaux, on ne pourrait y manquer monsieur Aoun...

Nos sources étaient manifestement bien renseignées, puisque nous y trouvions monsieur le Maire.


S’en est suivi un échange très cordiale, où monsieur le Maire indiquait être opposé à ce projet et s’engageait à recevoir l’association pour étudier une possible intervention juridique de la commune auprès la Cour d’Appel. Il précisait que compte tenu du vote prochain du Budget primitif de la ville, ce rendez-vous ne pourrait se dérouler qu’après le 31 mars.


C’est donc satisfaits et plein d’espoir que les responsables de RSNE quittaient monsieur Aoun.


Engagement non tenu


Le 12 avril, Anthony Effroy écrivait donc à monsieur le Maire, comme cela était convenu, et recevait en retour une réponse pour le moins brève : « Vous connaissez déjà mon positionnement sur ce projet. Nous avons échangés sur le marché. Je suis contre le port industriel. Bien à vous »


Une réponse riche d’enseignement et qui faisait comprendre aux responsables de l’association, que non seulement la parole donnée par le Maire de Triel n’avait que peu de valeur, mais qu’il ne faudrait manifestement pas compter sur son intervention contre ce vieux projet des années 90.


Un choix d’autant plus regrettable, que les communes voisines de Carrières-sous-Poissy et de Villennes-sur-Seine sont aujourd’hui engagées juridiquement contre ce port à déchets...


Mauvaise foi et mensonges : la marque de fabrique Aoun ?


Face à l’engagement non tenu par le Maire de Triel, RSNE décidait donc de l’interpeller le 17 juillet 2021 sur les réseaux sociaux, avec humour et en ces termes :

« Et oui ! Un an déjà que notre association sollicite un rendez-vous avec le Maire de Ville de Triel-sur-Seine, afin d'aborder le projet de port à déchets de Triel.

Sans succès malheureusement... »

Une mise en cause qui n’a pas plu à l’édile de Triel comme vous pouvez le constater au travers des échanges intervenus…

Après avoir qualifier les affirmations de l’association « diffamatoires » monsieur Aoun a refermé le débat en bloquant tout simplement RSNE de ses contacts Facebook.

Chacun appréciera les méthodes du Maire de Triel !


Ce n’est pas la première fois que RSNE est confrontée aux mensonges et à la mauvaise foi de certains élus et nous savons qu’il est difficile pour le citoyen lambda de se faire son avis objectif. Alors comme à notre habitude nous avons décidé de publier les nombreuses demandes de rendez-vous auxquelles le Maire de triel a refusé de donner suite.


Chacun pourra ainsi se faire son opinion.

La gestion que fait le Maire de Triel de ce dossier particulièrement important pour le territoire ne laisse rien présager de bon pour les années à venir et notre environnement risque d’être bien malmené jusqu’à la fin de ce mandat qui pourrait sembler bien long aux Triellois.